vendredi 1 février 2013

Jeu et pédagogie, le mariage difficile

Utiliser le jeu comme outil d’une pédagogie active est une voie que certains explorent, sans qu’elle soit toujours bien vue par l’administration d’un établissement, mais aussi, plus paradoxalement, par les étudiants eux-mêmes. On ne dira jamais assez le conservatisme étonnant de jeunes dont la moyenne d’âge ne dépasse pas vingt-deux ans, qui n’hésitent pas à se plaindre de méthodes parfois jugées trop scolaires, mais font preuve aussi de suspicion lorsque le formateur souhaite les faire sortir des sentiers battus.

Le jeu comme outil pédagogique

Je souhaiterais citer le travail de Yannick, dont on peut suivre utilement le blog Mes formateurs (il est présent aussi sur Twitter : @jeuxetformation). Yannick anime des formations qui utilisent le jeu comme support pédagogique. Il a rédigé de nombreux posts, où il explique le détournement de certains jeux dans un but pédagogique.

Ce type d’approche m’intéresse même si je sais qu’elle nécessite un lourd travail de préparation en amont… car utiliser le jeu dans un contexte pédagogique n’a rien d’une improvisation !

Cette manière de faire demande beaucoup de temps de préparation, et plus que dans le cadre d'une approche traditionnelle, les énergies du groupe doivent être canalisées : autour d’un jeu il est plus facile pour chacun de se disperser. Sur un module de formation d’un volume de 18 heures il n’est pas toujours aisé de consacrer un temps conséquent autour d’un plateau de jeu. Il est aisé de perdre du temps.

Ambition, un jeu des années 80

L’année dernière j’ai commencé à envisager l’utilisation du jeu Ambition dans le cadre d’un cours d’économie d’entreprise. Je n’étais pas toutefois allé au bout de la démarche, (la règle ne me semblant pas assez aboutie) ce que je souhaite faire en revanche pendant ce second semestre de cours.

J’avais acheté Ambition à sa sortie en 1987. À l’époque j’avais été séduit par la simulation très réaliste de la gestion d’une entreprise, la dimension stratégique étant poussée au maximum, le hasard ayant été banni des règles. En effet pas de lancer de dés dans Ambition.

La plus grande difficulté est d’adapter la règle du jeu à un travail de groupe. En l’état, cette règle même de bonne qualité ne peut pas être utilisée en l’état. Certains éléments de cette règle sont trop complexes, car une autre contrainte de ce type d’exercice : les règles doivent rester relativement simples. Impossible en effet dans le cadre d’un cours de passer des heures à expliquer la règle d’un jeu.

Les principes d’utilisation d’Ambition sont ainsi posés. Je commenterai régulièrement mon travail sur ce blog.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire